La symbolique de l'anneau nuptial

 

Il était une fois la préhistoire. Pour se protéger des animaux sauvages, les hommes allumaient chaque soir de grands feux autour des campements ; une tradition perpétuée de nos jours chez les Masaïs…
Le cercle est ainsi devenu signe de protection.

Le cercle représente aussi la coupe horizontale d'une sphère assimilable à notre planète ou au concept de l'oeuf originel ; dans ce cas, il véhicule la notion de fertilité. Ce cercle, sans commencement ni fin, évoque le Soleil et la Lune, éléments essentiels des peurs et croyances populaires. Ce cercle magique rappelle aussi le mouvement circulaire de la roue qui tourne, symbole du temps qui passe, image de la vie, image de l'éternité,de l'infini, du cycle universel que les Grecs immortalisaient par le dessin d'un serpent qui se mord la queue.
Cette figure géométrique parfaite a également une valeur philosophique en évoquant, lors de l'échange solennel des alliances, le passage du profane au sacré, de l'imparfait à la perfection, du monde matériel au monde spirituel. Et, toujours en signe de protection, au moment de la cérémonie, c'est le jeune marié qui passe le premier l'alliance au doigt de sa fiancée, puis c'est elle, à son tour, qui lui passe l'anneau.
Les temps ont changé depuis l'époque où l'on traçait un cercle autour des mariés pour leur porter bonheur…

Pourtant, probablement issu de cette tradition, l'usage de porter un "cercle" au doigt a conservé toute sa signification rituelle et symbolique.
Ce cercle, sans commencement ni fin exprime l'idée de plénitude, d'harmonie et de perfection : ce dont rêvent tous les époux.
Les Égyptiens portaient l'alliance à l'annulaire gauche, car ils étaient persuadés que ce doigt était directement relié au coeur par la "veine de l'amour".
À Rome, les époux échangeaient des anneaux de fer pour marquer leur union, car l'anneau symbolisait le cercle de la vie et de l'éternité. Puis c'est Marie de Bourgogne, en 1477, qui instaura à nouveau la tradition lorsqu'elle glissa à son annulaire gauche une bague ornée de diamants offerte par l'Archiduc Maximilien d'Autriche.